top of page

William Buzy (110e promo) publie son troisième roman

Ancien étudiant (110e promo) et intervenant à l’ESJ Paris, William Buzy publie son troisième roman, Les justes, et prépare le lancement de la traduction anglaise de son livre pour enfant Le panda qui était amoureux d'un pingouin.


L'ESJ Paris forme des profils atypiques, et William Buzy en fait indéniablement partie. Depuis son passage sur nos bancs il y a 15 ans, il a connu la PQR, la radio, la réalisation de documentaires pour la télévision et le cinéma, dont un primé au Festival de Cannes, un long passage par L'Equipe, où il a commenté plus de 1 000 matches, et la création de plusieurs médias qui encore aujourd'hui animent le paysage de l'information indépendante.


Au milieu de cette carrière journalistique bien remplie, le Palois a publié une douzaine de livres. Son dernier roman, Les justes, vient de paraître. Il y décrit la cavale jouissive et politique d'un trio improbable, dans une société imaginaire où l’euthanasie est non seulement autorisée, mais tout simplement obligatoire à 75 ans. "L'idée était de créer une situation de rupture qui oblige chaque personnage à se positionner, explique l'auteur. Ça m'a permis ensuite de construire des parcours différents et d'explorer les contradictions de chacun."


Une tournée en France, puis le lancement d’une traduction anglaise au Royaume-Uni


Si la réflexion est omniprésente, le style est fluide, porté par un humour aux multiples facettes, tantôt caustique, tantôt ironique, toujours poil à gratter. On s'y plonge avec plaisir et on y revient avec gourmandise, impatients de retrouver des héros attachants. "J'aime les personnages complexes, parce que le réel l'est aussi. Personne n'est vraiment binaire, on est tous portés par des contradictions, des nœuds difficiles à résoudre. C'est dans ces nœuds que je veux aller fouiller, parce que c'est là qu'il y a du réel à raconter."


Une littérature de récit, dans laquelle on retrouve le goût du reportage, du journalisme. Avec, en toile de fond, l'observation des changements sociétaux. "J'ai un peu poussé les curseurs, mais les discours idéologiques actuels ne me semblent pas si éloignés de quelque chose qui peut produire un tel monde." Chaque lectrice, chaque lecteur, se retrouvera indubitablement à se poser les mêmes questions que les personnages du livre : et moi, qu'est-ce que j'aurais fait à sa place ? Ce qui me semble juste, peut-être ? "L'éthique, c'est propre à chacun. Chaque personnage, qu'il collabore, qu'il s'oppose, qu'il soit indifférent, pense faire la chose juste. D'où le pluriel dans le titre."


Actuellement en tournée en France pour présenter Les justes, il rejoindra dans la foulée le Royaume-Uni, où il vit, pour le lancement de la traduction anglaise de son livre pour enfant Le panda qui était amoureux d'un pingouin.





94 vues

Posts récents

Voir tout

Agadir : accord ESJ Paris-IJTM

L'Institut de Journalisme et de Technologies des Médias d'Agadir au Maroc et l'ESJ Paris ont signé ce jour un accord d'échange d'étudiants. De plus, une classe de Paris aura une formation déléguée à A

Comments


bottom of page