top of page

Communiqué de presse

Communiqué

Paris, le 8 décembre 2023,

Le site du magazine Le Point a publié le 5 décembre une soi-disant enquête d'un M. Bartolomé Simon cette semaine « Palestine, l’école de journalisme ESJ Paris à la dérive ». Cette "enquête", antithèse de ce qu’apprennent les élèves en journalisme, s'est résumée à sa venue à la dernière Journée Portes ouvertes, à la déformation du sens des propos du grand reporter Jean-Marie Montali et à envoyer un questionnaire hallucinant (dont il n'a repris aucune de mes réponses) de xénophobie notamment anti-maghrébine, avec dénigrement et accusations contre des invités, intervenants et employés prénommés Nadir, Ali, Khaled, Elhame, entre autres !

Les sources des calomnies et de l’appel à la haine raciale de M. Simon sont certains membres du personnel dont nous nous sommes séparés pour "indélicatesses" en tout genre, il y a un, deux et trois ans.

Son papier qui donne la nausée est abject, mensonger, diffamatoire et un appel à la haine raciale. Il est insultant pour tous ceux concernés : élèves, parents d’élèves et employés et surtout les intervenants de l'école, journalistes et avocats qui prennent sur le temps de travail pour venir partager leur savoir-faire.

Vouloir se faire mousser sur le dos des victimes des conflits d'Ukraine et du Proche-Orient est la façon la plus vile pour chercher à s'insérer dans ce métier qui possède une déontologie. L'ESJ va réagir par TOUS moyens, juridiques et de communication, comme l'ont d'ailleurs fait les étudiants de l'université de Nanterre, les avant-dernières victimes de M. Simon. Ce n'est pas la première attaque contre l'ESJ en 125 ans.

-- Guillaume JOBIN

ESJ Paris

L'ESJ Paris fête ses 124 ans

279 vues

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page