top of page

Que faire avec un diplôme de journaliste ?

Que faire avec des études de journalisme ? Devenir journaliste, bien sûr ! Au-delà de cette évidence, d’autres perspectives sont à considérer quand on sort de ses études avec un bachelor ou un master de journalisme.


Comme les études des Sciences-Po, les études de journalisme restent les seules qui se distinguent par l’apport d’une culture générale et d’un vrai savoir écrire et parler. Savoir écrire et parler, savoir enquêter puis construire un sujet écrit, vidéo ou radio, en bon français, intéressant et compréhensible par 99% de la population, c’est le cœur de ce qu’un étudiant apprend au cours des études de journalisme. Le journalisme, c’est aussi savoir écouter, analyser, vérifier, restituer en gardant son libre arbitre et sans juger. C’est douter, questionner, réfléchir et douter encore….


Que deviennent les diplômés en journalisme ?


L’ESJ Paris a étudié 16 promotions de ses anciens élèves (de 2006 à 2022). En gros, la moitié est devenue journaliste à la sortie de l’école. L’autre moitié est partie dans le secteur de la communication (40% des diplômés), enfin 10% d’entre eux sont le domaine de la politique au sens le plus large.


Comme dans les métiers artistiques (musique, cinéma), entrer dans un média, c’est être « condamné », soit à réussir, soit à sortir.


« Réussir », c’est grimper dans la hiérarchie des médias jusqu’à devenir directeur de la rédaction, présentateur (pour certains), voire animateur, producteur indépendant, etc. Tout le monde ne peut pas atteindre l’idéal du métier, le "grand reporter", une sorte de Tintin des années 2020, comme feu Jean Lacouture ou le bien vivant Jean-Marie Montali (intervenant senior à l’ESJ aussi). Réussir, c’est comprendre que journaliste, c’est un métier d’artiste, et que reporter au Monde, c’est aussi être présent sur les plateaux TV, à la radio, écrire des livres, animer un débat, former des jeunes, réaliser des documentaires…


« Sortir », c’est rester journaliste et utiliser son savoir-faire unique et ses relations : dans une société de production, dans une équipe de téléréalité, dans la production de jeux vidéo, dans l’édition de livres, dans les relations presse, dans le lobbying, dans la communication web ou institutionnelle… entre autres.


Devenir journaliste en sortant de l'école


Deux cas de figure se présentent à la sortie de l’école : les diplômés d’un bachelor/licence et les masters. Moins de 5 ans d’études aujourd’hui dans la société française, ce n’est pas suffisant ! Nous conseillons aux premiers de compléter leurs études de journalisme par un master, peu importe lequel, mais un master cohérent avec leurs gouts et leur ambition. Quant aux masters, leur double formation leur ouvre les portes de l’emploi, à condition de savoir s’insérer dans un média, c’est-à-dire dans une entreprise : savoir-être, travailleur seul et en équipe, être force de proposition.


 Alexandre Yacoubi


(crédit photo : Dominique Blanchard, intervenant TV à l'ESJ)

1 079 vues

Posts récents

Voir tout

Agadir : accord ESJ Paris-IJTM

L'Institut de Journalisme et de Technologies des Médias d'Agadir au Maroc et l'ESJ Paris ont signé ce jour un accord d'échange d'étudiants. De plus, une classe de Paris aura une formation déléguée à A

Communiqué de presse

Communiqué Paris, le 8 décembre 2023, Le site du magazine Le Point a publié le 5 décembre une soi-disant enquête d'un M. Bartolomé Simon cette semaine « Palestine, l’école de journalisme ESJ Paris à l

Comentarios


bottom of page